Le plastique compostable ; mythe ou réalité?

On en a vu et on en a tous déjà acheté à l’épicerie en se donnant un High Five à soi-même et en se saluant bien bas d’avoir aidé la planète. Mais, du plastique compostable, ça semble impossible. On y croit pour se donner bonne conscience mais si on y pense un peu… On est forcé de se demander : est-ce que ça se peut vraiment?

La réponse est nuancée. Il est existe deux types de plastiques “verts” sur le marché: le compostable et le biodégradable. Le compostable est accrédité par certains corps de certifications. Comme c’est souvent le cas dans le monde du marketing écologique, différents corps réglementaires utilisent différentes séries de critères et la responsabilité revient encore une fois au consommateur de se renseigner sur chaque différente certification afin de prendre une décision d’achat éclairée. Cela dit, la règle générale est que le code plastique 7 (entouré du triangle de flèches) AVEC l’indication PAL sous le code indique un plastique certifié compostable. Est-ce que cela veut dire que tu peux le composter chez toi? Non. C’est ça l’affaire. Le plastique “compostable” l’est seulement dans un environnement contrôlé et les installations équipées pour faire ce type de travail sont peu nombreuses. La bonne nouvelle, c’est que ce plastique se biodégradera fort probablement après avoir été jeté aux poubelles et que ses ingrédients principaux ne sont pas des dérivés toxiques de pétrole, mais bien des dérivés de maïs. Donc, moins nocif pour l’environnement. C’est encore une technologie imparfaite par contre.

Quant au plastique “biodégradable” – il est difficile pour le consommateur de savoir ce que ce type de marketing implique comme impacts réels.

Une roche se biodégrade, tsé. La capacité de se biodégrader signifie simplement qu’un matériel peut changer de structure chimique – mais cela ne nous dit rien sur la structure qu’il prendra, dans quelles conditions, et en combien de temps.

Et il n’y a pas vraiment de certification fiable qui soutient ce type de déclaration en ce moment. C’est au consommateur de lire la liste d’ingrédients dans le plastique qui se dit biodégradable et de voir s’il s’agit en fait de matières organiques – information qui n’est pas facile à trouver.

Pour résumer, s’il te faut des sacs en plastique absolument, le compostable certifié est mieux que le biodégradable.  Mais la question la plus importante demeure: est-ce que je peux remplacer ce produit de plastique par une autre matière, réutilisable ou compostable? La solution durable, elle est là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *